Santé,  

faire plus pour ceux qui en ont besoin.

Le système de santé français a longtemps été présenté comme le meilleur du monde parce qu’il garantissait une prise en charge sans distinction.

La situation sanitaire de notre territoire est le symbole d’une dérive du système de santé français. Malgré notre situation géographique et nos obligations sanitaires en cas d’incidents sur l’un des trois sites Seveso qui nous entourent, nous sommes sous-dotés pour assurer la sécurité et la santé de nos concitoyens.

Pour échapper à cette fatalité nous avons décidé de changer de stratégie et de méthode. Préférant les petits pas aux grandes révolutions. En traitant la souffrance des personnels de l’hôpital aujourd’hui, sans attendre les grandes réformes du système de santé. Loin des discours militants qui prônaient des compensations sans tenir compte des grands équilibres économiques et de stratégie de développement médical. 

Nous avons conscience que la force de notre territoire est le rassemblement de tous les acteurs derrière le même objectif.

Notre réponse est à la hauteur des besoins. Exigeante et constructive pour l’Hôpital. Déterminée à augmenter et diversifier l’offre de soins de ville. Volontaire en développant une politique de prévention et un plan pour l’attractivité médicale. Collective en créant un Conseil communal de la Santé.

Un soutien exigeant et constructif à l’hôpital public.

Grâce à une présidence du Conseil de surveillance qui rassemble, dialogue et propose, à une relation renforcée avec le CHU de Caen afin qu’il joue son rôle de soutien du CHPC, à une extension du dispositif « postes à recrutement prioritaire » à toutes les spécialités médicales de l’hôpital et à un audit qui évalue les moyens des différents services de secours pour une meilleure prise en charge par l’État.

Une offre de soins diversifiée et complémentaire.

La médecine de ville intervient en amont et en aval de l’hôpital. En attendant les effets de la suppression du numerus clausus, la nouvelle majorité municipale demandera au Conseil Départemental l’augmentation de l’allocation mensuelle pour les étudiants qui s’engagent à travailler dans le département. La commune étudiera la possibilité de créer un dispositif spécifique visant à attirer les médecins. Toutes les initiatives sont utiles pour développer notre offre de soins de ville. Les projets ne doivent pas être concurrents. Ils se complètent. Ils répondent à des besoins et à des aspirations différentes des professionnels de santé. Nous soutiendrons la mise en place du centre de santé municipal en cours de déploiement. Nous accompagnerons aussi les projets regroupant des médecins libéraux. Le PSLA (pôle de santé libéral et ambulatoire) a toute sa place dans l’offre de soins de Cherbourg-en-Cotentin.

Une politique de prévention.

Nous ferons de la prévention une priorité, notamment en milieu scolaire, et nous accompagnerons les mutations qui sont à l’œuvre, comme par exemple le vieillissement de la population. La commune mettra en place des outils simples et efficaces contre le tabagisme, l’alcoolisme, la malnutrition et l’obésité, un phénomène qui a connu une progression spectaculaire dans le Nord Cotentin. Nous soutiendrons financièrement les associations qui s’engagent dans ces domaines.

Un plan pour l’attractivité médicale.

Médecine libérale et médecine salariée, médecine de ville et médecine hospitalière : nous devons agir en concertation sur tous les secteurs. C’est un véritable plan pour l’attractivité médicale que nous allons déployer, en coordination avec tous les acteurs en complément des dispositifs existants (Paradis de Cherbourg, etc.). Nous accompagnerons notamment les médecins dans leur installation et pour anticiper, au cas par cas, leur départ à la retraite. Nous apporterons des réponses concrètes aux problématiques quotidiennes des médecins (secrétariat mutualisé, réseau numérique, télémédecine,…).

Une priorité aux plus fragiles, enfants et personnes âgées avec la création d’un pôle d’accueil aidants-aidés.

Concernant les médecines de spécialités, aide prioritaire à l’installation de pédiatres, de pédopsychiatres et de gériatres. L’effort d’attractivité portera également sur les spécialités en forte tension (ophtalmologues, dentistes, etc.) qui pourront être accueillis dans les pôles de santé de la commune. Nous créerons un « Pôle Accueil Aidants-Aidés » qui proposera un service de soutien aux aidants et un accueil de jour pour les personnes souffrant de maladies dégénératives.

Un Conseil communal de la santé.

Nous mettrons en place un « conseil communal de la santé » qui réunira tous les acteurs de la santé, leurs représentants et les collectivités pour que tous se connaissent, se fassent confiance et définissent ensemble les grands axes stratégiques des politiques publiques à mener sur notre territoire. Le rassemblement de toutes les forces de notre territoire est notre objectif.

Contacter Citoyens dans la Ville